SAINT PÈRE EN RETZ  

 

Accueil Le Club de l'Amitié Commune Libre Ste Opportune conservatoire 

 

HISTOIRE DE LA COMMUNE


ORIGINE

        Le plus vieux texte en possession de l'auteur des lignes suivantes "Émile BOUTIN"  concernant cette localité très ancienne qui est SAINT PÈRE EN RETZ date de 1060.

        Il relate la fondation de deux paroisses:

- la plus ancienne sous le vocable de ST PIERRE  "ecclésia Sancti Pétri de Radesio, juxtra castrum quod vocatur ad sanctam oportunan."

- la deuxième qui fut beaucoup plus importante était dédiée à STE OPPORTUNE. Elle possédait une enceinte féodale et son ressort ecclésiastique s'étendait jusqu'à PAIMBOEUF.
        Le Moyen Âge  a donc été l'âge d'or de ST PÈRE EN RETZ.

        SAINT PÈRE EN RETZ  était un gros centre commercial exclusivement rural, mais sa situation à proximité des côtes avait permis le développement de l'hôtellerie.

        Des traces d'habitation de l'époque romaine ont été découvertes auprès de la gare sur la route de FROSSAY.

Des mégalithes de l'époque celtique, les empreintes de l'occupation romaines découvertes lors de terrassements ainsi que les vestiges d'une commanderie des Templiers témoignent de l'ancienneté de la commune.

      le ménhir de Chevanou

 

        En effet le géographe ORIEUX signale: On a découvert, au nord et levant du Bourg, des briques plates et à rebords, des poteries fines et grossières, des monnaies romaines. Vers le midi, des cercueils recouverts de larges briques à rebords sur lesquels des cercles sont dessinés.

        Léon MAITRE mentionne un aqueduc trouvé à 300 mètres de l'église, lors des travaux de 1836.

        Dès l'antiquité ST PÈRE EN RETZ fut un nœud routier. Les grands chemins partaient dans toutes les directions.

- vers CHAUVE- vers LE CLION et PORNIC et surtout vers NANTES

 

  situation de St Père 


        Ce dernier chemin passait par la commanderie de l'Ordre du Temple des BIAIS. ORIEUX écrivait : Nous avons vu une chaussée antique sur 20 mètres de long entre l'EPINERIE et les BIAIS, dans le grand chemin large et droit qui conduit de ST PÈRE EN RETZ à VUE et qui passe prés des vestiges gallo-romains de la SICAUDAIS.
 

Au Pays de Retz, au XIII ème siècle ce sceau était celui de "Frater ROBERT" Chevalier Templier du Pays de Retz. On aurait découvert cette matrice au XIX ème siècle sur la commune de ST PERE EN RETZ sur les lieux de la commanderie des BIAIS .  (au musée de Nantes).

 

sceau des templiers des biais

 


        Le passé lointain de SAINT PÈRE EN RETZ est important.

       Voici donc l'histoire de cette station antique qui avait sûrement son port sur un étier du BOIVRE.
 

A L'EPOQUE DES PROVINCES
d'après Maître FLANDRIN Notaire et Maire de ST PERE EN RETZ au 19ème siècle

La Paroisse de SAINT PERE EN RETZ  relevait directement du Duché de BRETAGNE.

        Tous les titres du 16ème siècle et des siècles antérieurs parlaient de SAINT PERE EN RETZ comme d'une ville importante, elle a eu sa Barre Ducale , puis Royale.

        La place principale appelée "Place de la Halle" (aujourd'hui place du marché), contenait 58 ares environ.
Elle était cernée de maisons de Maîtres qui constituaient en réalité le quartier Aristocratique où vivait en saison d'hiver une brillante société, composée d'officiers de la Barre Ducale, de la noblesse de SAINT PERE EN RETZ, ainsi que celle des paroisses circonvoisines y compris les Chevaliers de ST JEAN DE JERUSALEM qui avaient leur maison du Temple toute proche.
        La halle disparue bien avant la révolution, seul le puits conserve avec la maison à échauguette située au milieu de la place le souvenir du passé.
        Vers l'ouest, vis à vis du puits, existait la maison de la Vicomté de LOYAU; petit château qui descendait de la Barre Ducale, il était flanqué de deux tours massives placées de chaque coté de l'entrée. Ces tours et le petit château ont été rasés à la révolution. Il existait dessous des caves et des souterrains très étendus vers l'ouest. Cette demeure de grande importance servait de logements aux officiers de la Barre Ducale, elle rappelait la juridiction dont été doté ST PERE EN RETZ.
        Vers le Nord Ouest existait le four banal de LOYAU, ce four et la halle furent vendus aux Domaines vers le milieu du 17ème Siècle.


    AU 19ème SIECLE ET DEBUT 20ème SIECLE

Dans un livre paru en 1999 et écrit par:

- Jean CHARRIER
- Marie-Thérèse LEDUC
- Guy LUCAS
- Véronique MATHOT
- Dominique RASTEL

Nous apprenons que les quatre communes qui forment le canton de ST PÈRE EN RETZ sont très proches les unes des autres de part leur situation géographique et administrative et de leur milieu économique et social, mais différentes dans leur esprit et leurs vues communautaires.

ST PÈRE EN RETZ au centre chef-lieu du canton fait alors figure de capitale rurale au nord du Pays de Retz. Ses grandes foires donnent à de vastes rassemblements, le bourg devient un centre d'approvisionnement pour la campagne avoisinante, on y fait ses courses quotidiennes mais aussi on s'y habille.

A l'époque ST PÈRE est bien une ville, il suffisait de voir le défilé des belles voitures (Hippomobiles bien entendu) des châtelains des environs.


Car des châteaux il y en a ! 

           

Voir les cartes postales des châteaux


le vieux manoir

- le logis du XVIème de la place du marché ou "Vieux Manoir" est une ancienne résidence féodale des  TEMPLIERS de BIAIS. C'est ici que Louis  POMMERAYE concepteur du passage à NANTES, décédait le 6 août 1850 à l'age de 44 ans, chez son beau frère maître FLANDRIN notaire et maire en 1848.






- le château du XVIII de la Verrie se situe à deux pas de CORSEPT et PAIMPOEUF,chateau de la VERRIE il a une histoire riche, ce petit Versailles commencé en 1684, sous la direction de l'architecte SUZERAIN élève de MANSARD, fut la proie des flammes en 1936. Aujourd'hui encore, les ruines sont impressionnantes. Ce château pourrait avoir servi de trame à la chanson "Tout va très bien madame la Marquise". Mais la chanson est antérieure à l'incendie qui le ravagea. Ceci est expliqué dans le site ci-dessous. Car ce château de ST PERE est près de PAIMBOEUF qui ne l'oublions pas était partie intégrante de la paroisse de STE OPPORTUNE.







chateau de l'Aumondière en 1909
- le château du XVIII siècle de l'Aumondière près de ST VIAUD, ce château du XVIII ème siècle aurait remplacé une grande bâtisse fortifiée. Il fut habité par M. de KERSABIEC conseiller général du canton en 1938.







chateau de la Rouaudière
- le château du XIX de la Rouaudière; un ancien château a été remplacé par une riche habitation moderne bâtie par M. VALLEE  MAIRE en 1871. Ce fut la demeure de Marion de PROCE maire de 1890 à 1916.









chateau de Kermoarel
- le château du XIX de Kermöarel ou Kermöareb. Ce château moderne, de style Louis XIII, fut construit par Monsieur VIAUD ancien notaire. C'était l'habitation de G. LEDUC maire en 1965.









chateau de la Pinelais
- le château du XIX de la Pinelais se situe à la limite de ST PERE et de CORSEPT, il appartient aujourd'hui à la commune de REZE et accueille tout au long de l'année des classes vertes et des centres aérés.







chateau de la Claie
- le château du XIX de la CLAIE ou la CLAYE situé derrière la laiterie du même nom, c'était en 1856 une belle maison bourgeoise construite pour Ma demoiselle CLER. Plus tard le comte d'AREMBERT ajouta à cette maison deux pavillons et deux tourelles avec des toits aigus en ardoises







le chateau Ste Opportune
- le château de Ste Opportune fut construit au XIX ème siècle par la famille GABOU à la place d'un ancien prieuré. Le parc et planté d'arbres remarquables, tel "le cyprès chauve" unique dans la région.








le chateau de Chanteloup
- le château de Chanteloup à la limite du CLION et de ST MICHEL CHEF CHEF, ce château a été construit sur un lieu seigneurial ou s'élevait un logis du XVII ème siècle.









manoir de la Gruais
- le manoir de la Gruais à mi-chemin de CORSEPT et de ST PERE EN RETZ, quoique souvent restaurée, cette belle demeure de la fin du XVII ème siècle a gardé le plan des anciens manoirs. L'étang avec son ilot semble être une partie des anciennes douves.




Accueil Le Club de l'Amitié Commune Libre Ste Opportune conservatoire