SAINT PÈRE EN RETZ  

 

Accueil  Club de l'Amitié Histoire de la commune le Conservatoire 

COMMUNE LIBRE DE 

SAINTE OPPORTUNE
(Association de sauvegarde du patrimoine local ancien)


le logo du conservatoire
      .
LE LAVOIR ET SA MAISON

Les visites se font :   - de 15 heures à 19 heures en  juin et septembre les week-end et les jours fériés

                                - Tous les jours du 1er juillet au 17 septembre

                                TOUTE L'ANNEE POUR LES GROUPES SUR RENDEZ-VOUS

                                  

                LE LAVOIR MUNICIPAL construit en 1871, UTILISE jusqu'aux années 1960. Il fut abandonné à l'arrivée de l'eau courante.

                En 1985, on pouvait lire dans le guide "VISAGES DU PAYS DE RETZ" :

- Dans la courbe de la rue de Pornic, en face d'une quincaillerie, un ancien lavoir au bord d'un ruisselet qui passe sous la route.

                Le lieu est communément appelé "le Pont Vasoux".

                Une restauration commencée sur une initiative privée, puis prise en main par la Maison des Jeunes, a été arrêtée faute de crédits.

               

              En 1989 commençait la restauration effective de cet édifice qui était voué à la disparition pour faire place à un parking, cette restauration a obtenu en 1991 LE DEUXIÈME PRIX NATIONAL de sa catégorie.

                Tous les travaux ont été réalisés par une équipe de bénévoles. L'inauguration du lavoir et de la Butte Ste Opportune  (Voir Histoire ci-dessous) a eu lieu le dimanche 26 avril 1992 date du bicentenaire de la disparition de l'ancienne paroisse (1792-1992).

Le LAVOIR avant :



 
 
 
Après la réhabilitation du LAVOIR et de la MAISON DU LAVOIR


le lavoir restauré le lavoir restauré


 lavoir actuel



            Dans le but de promouvoir le tourisme en PAYS de RETZ, l'équipe de bénévoles sous le couvert de l'Association a aménagé en MUSÉE, la MAISON DU LAVOIR (inauguré le 2 juillet 1994). Elle est aussi à l'origine de la création du Conservatoire des vieux Métiers chemin de STE OPPORTUNE dont l'inauguration a eu lieu le 22 juillet 2000 et qui compte 1500m² d'exposition.

la maison du lavoir
           

          


  HISTOIRE DE LA PAROISSE DE STE OPPORTUNE

LES ORIGINES  

        Déjà au XI ème siècle face à l'église de ST PÈRE EN RETZ, s'élevait celle de STE OPPORTUNE placée à l'origine sous le vocable de ST MAIXENT, elle relevait de la seigneurie de la GUERCHE.
        La paroisse de SAINTE OPPORTUNE dont le titre de cité à changé au cours du temps serait d'origine antique, son cimetière plus ancien que celui de ST PÈRE EN RETZ.

ÉPOQUE CELTIQUE

        On ignore l'histoire des Celtes qui sont les plus anciens occupants de nos contrées. Ce sont eux qui nous on laissé ces pierres nommées Druidiques de diverses formes et qui servaient à marquer les faits importants. Sur le territoire des communes de ST PÈRE EN RETZ et STE OPPORTUNE EN RETZ nous n'avons que des menhirs et des dolmens.

ÉPOQUE GALLO-ROMAINE

        Elle se situe des années 58 à 52 avant J.C. à l'avènement de CLOVIS en 481. Cette époque à marqué notre région et laissé des empreintes, ce qui laisse à penser que nos paroisses jumelles ST PÈRE EN RETZ et STE OPPORTUNE ont été construites à l'emplacement d'une ancienne cité romaine.
        En effet, de nombreux objets de cette époque ont été découverts à l'occasion de terrassements. Des briques, des tuiles, des poteries romaines mais aussi des puits romains dont certains existent encore.

DES ROUTES ET CHEMINS ROMAINS 

DES CAMPS ROMAINS

 

        Dans ses recherches sur les voies romaines dans le PAYS DE RETZ le très savant MR BIZEUL de BLAIN cru suivre avec certitude une de ces voies sortant de NANTES par BOUGUENAI, LE PELLERIN, VUE  jusqu'à la Chapelle des Sept Fous où il dit avoir perdu la trace. Mais il suppose que cette voie continuait vers ST PÈRE EN RETZ en passant sur le territoire de la Commanderie des BIAIS.
        MR FLANDRIN s'en est soucié, mais il n'a pu faire que des hypothèses : Devant les bâtiments de l'ancienne Commanderie des BIAIS, serpente un chemin nommé très anciennement Grand Chemin de PORNIC à FROSSAY. Ce chemin passe en se dirigeant sur PORNIC sur les terres du Chatelier. Sur une longueur d'au moins 400 mètres on remarque une véritable chaussée qui porte tous les signes d'une voie romaine dont les gros pavés auraient disparus mais non les galets.
        Sur ce même lieu du CHATELIER existait un camp romain. de ce point se dirigeant vers la mer il y avait 3 autres camps: celui des Châtelets, celui considérable du Port Maillard(Chateau Maillard). En 1780 ces deux camps existaient dans leur entier mais de puis les talus qui servaient à marquer leur périmètre ont été utilisés pour niveler les champs. Enfin il y avait le camp du Rigolet.

LES TOMBEAUX

        Vers le milieu du 19 siècle il a été découvert chez MR GABOU une sépulture très curieuse; le corps reposait dans un tombeau de pierre la tête tournée vers l'église.
        le 21 juillet 1853 MM AUNEAU Vicaire et TEXIER (frère Entrope) Instituteur à ST PÈRE EN RETZ présentèrent à Mr FLANDRIN une brique romaine extraite du cimetière de STE OPPORTUNE dans la coupure joignant la route de Pornic, ils ont trouvé des ossements et sont convaincus qu'ils faisaient partie d'un tombeau antique construit en briques romaines.
        le 26 juillet 1856 à 10 heures du matin MM AUNEAU prêtre, GILEE Architecte et FLANDRIN Notaire et Maire, ont achevé la démolition de ce tombeau en briques romaines.
        Si l'on se rapporte aux nombreux écrivains qui affirment que l'usage des tombeaux, cimetière et cercueils est de rite Chrétien et que ce tombeau en briques remontent au règne de CARACALLA(Empereur Romain) an 211, on pourra en conclure que le Christianisme était déjà à RATIATE ou ST PÈRE EN RETZ de 211 à 217 de l'ère nouvelle.

LES MOINES BÂTISSEURS

        Il est possible qu'à l'époque des Moines Bâtisseurs un prieuré ait existé à STE OPPORTUNE.


 
NAISSANCE DE STE OPPORTUNE

        Vers 1043 le Chevalier SIMON Seigneur de la paroisse ST MAIXENT lui même fils de CAVALLON Seigneur de la Guerche, pour marquer sa  réprobation aux diverses  pratiques eu corruptions qui régnaient dans la paroisse; ou, dit-on, tourmenté par la peur des Enfers; donnait à Dieu et à St Aubin, l'église avec la dîme des autels et des terres. Les moines de St AUBIN D'ANGERS devenus  propriétaires changèrent alors le nom de la paroisse et lui donnèrent le nom de leur Sainte Préférée.
            C'est ainsi que la paroisse s'appela : SAINTE OPPORTUNE.
        La paroisse de SAINTE OPPORTUNE exerça son ministère sous la tutelle des moines de St Aubin d'Angers pendant 7 siècles d'affilés; mais toujours sous l'influence seigneuriale.

L'ÉGLISE DE SAINTE OPPORTUNE




            Située sur la butte entourée de son cimetière (visible: le sol aux petits carreaux de terre rouge du pays). Abandonnée, elle tombe en ruine et finie par être démolie au tout début du 19 ème siècle. Puis la Butte de STE OPPORTUNE, l'un des seuls témoignages du passé est resté dans l'indifférence avec le calvaire central, l'escalier d'accès et quelques tombes.
        Le massif en pierres maçonnées faisait probablement parti de l'environnement à l'époque de l'existence  et de la fonction de l'église STE OPPORTUNE.
        Quelle était la Croix qui surmontait le calvaire central?  Quel a été sont sort? Puisqu'en 1875 est érigée une autre Croix en pierres calcaires sur laquelle  est sculptée une fleur de lys à chaque extrémités et une couronne d'épines ( l'érection de cette croix à été faite sous l'impulsion de l'abbé PERRIN, curé de ST PÈRE EN RETZ de 1868 à 1882). Elle a été décapitée et mutilée, seule la base apparaissait avant la guerre 1939/1945. Pendant cette guerre les bombardements alliés ont presque totalement détruits le calvaire et l'escalier qui sont restés à l'abandon livrés aux broussailles et folles herbes.

         Un nouveau calvaire a été construit en mémoire des victimes de la guerre 39/40, il a été inauguré en 1947 au carrefour des routes de Pornic et de St Michel.


nouveau calvaire

     En 1970 dans le Bulletin Officiel Communal on pouvait voir une photo montrant ce calvaire.




     Devant l'état d'abandon de la Butte, un petit groupe de Péréziens portés par l'histoire, soutenus par de nombreux habitants de la commune
et avec la conviction d'aboutir à entrepris les travaux de restauration du site.
        Ces travaux considérables ont redonné une dignité à cet espace cultuel ou il existe encore des tombeaux et de nombreux ossements. Il renferme aussi un gisement de sarcophages antérieurs au 10 ème siècle(mérovingiens) dont un est visible rue du prieuré.



        Les éléments du calvaire retrouvés sous un mètre de terre lors des travaux de restauration ont permis grâce au talent et à l'imagination de LOUIS PATILLON de le reconstituer  près du socle central et de présenter des fragments de sarcophages ainsi que des éléments de corniche en tuffeaux de l'ancienne église.
        L'escalier de pierre reconstitué, le pourtour muré en pierre de récupération, le calvaire installé sans la Croix car les éléments retrouvés ne permettaient pas sa reconstitution, que mettre alors ?  Par un concours de circonstance, le Destin peut-être? Dans la cours de l'école STE OPPORTUNE la statue représentant SAINTE OPPORTUNE (Abbesse d'Almenèche) grandeur nature sculptée dans la pierre calcaire par POTET de NANTES en 1861. Transportée puis installée sur le site qui semblait l'attendre; ELLE domine désormais son ancienne Paroisse sur le socle qui porte l'inscription SANCTA OPPORTUNA ORA PRONOBIS REDUX 1875.

   Site historique de la Butte Ste Opportune butte ste opportune



C
ette mise en valeur du patrimoine municipal a été suivi de celle du site historique de l'ANCIENNE PAROISSE DE STE OPPORTUNE. Envahie par la végétation et les broussailles depuis deux siècles cette remise en état a demandé un travail que l'on peut dire CONSIDÉRABLE

 

ALLER VERS

Accueil  Club de l'Amitié Histoire de la commune le Conservatoire 

 

    GALERIES DES CARTES POSTALES PRÊTÉES PAR Monsieur Jean CHARRIER
La gare
La Grand rue
La Mairie et la place
La place de l'église
La rue de Pornic
La rue du Temple
Le champ de foire
L'église
Les châteaux
Divers


josephbichon@wanadoo.fr